Je t'ai pas dit, j'ai été tiré au sort pour l'OCC. 
La question n'est plus vraiment de savoir si je serai prêt à temps. 
Il n'y a plus de questions pour ce genre de choses d'ailleurs. 
Je dois courir conte le temps, parce qu'il ne fait pas qu'efffacer les blessures. Je dois courir contre les morts, contre les maladies, contre les dégénérescences, contre tout ce qui te tombe dessus sans prévenir et qui te détruit. 
J'ai une course contre la vie. 
Je suis trop faible pour lutter contre les malheurs, bien trop faible. J'ai peur. Alors je cours avant qu'ils m'avalent.