Vivre.sa.vie

.

Dimanche 9 août 2020 à 14:45

 

Parfois je me dis que c’est à travers ton regard que j’ai ouvert les yeux. Une vérité trop cruelle pour s’avouer que c’est cette vie qu’il fallait vivre à deux. Cette parallèle trop parfaite qui n’existe que dans les films heureux. Nous plaiderons coupables de ne pas nous avoir donné une chance d’essayer. Coupables d’avoir eu un jour ne serait ce que l’audace d’y penser. A nos rêves, trop hésitants, à une trêve, de faux semblants. Avant que l’aimant nous rapproche, que nos ventres se touchent, que nos cœurs s’accrochent, un doigt caressant ta bouche. Nos esprits s’emmêlent et se rejoignent dans l’ailleurs, un refuge dans lequel on se cache pour un monde meilleur. On y apprend la vie, on y apprend l’amour, les sentiments qu’on fuyait autrefois, pour les vivre chaque jour avec toi.



Dois je préciser que je ne pense à personne, si oui, c’est fait.
Je ne sais même pas qui écrit.


 

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast